Présent!

Call me daddy

Alors que nous vivons dans une époque où la répartition des rôles au sein des foyers est souvent remise en cause et où de nombreux hommes issus de la génération des « millenials » se demandent comment être de bons pères, il est intéressant de rappeler que la première qualité d’un père, c’est d’être là.

Rien ne semble être plus destructeur pour un enfant que l’absence de père. Bien entendu, nous parlons ici de statistiques, vous pouvez très bien avoir été élevé par une mère célibataire et obtenir un prix Nobel ou, a contrario, avoir été élevé dans un foyer stable et être devenu ce type bizarre qu’on croise dans le bus et qui pèle des chatons avec un économe rouillé les soirs de pleine lune.

Un père qui met les voiles c’est 4 fois plus de « chance » que les enfants soient pauvres, 7 fois plus de « chance » que les filles tombent enceinte à l’adolescence, des risques de problèmes comportementaux, des risques d’abus de drogue, une plus grande propension à commettre des crimes et des délits et donc de finir en prison, 2 fois plus de « chance » d’obésité etc etc.

Donc Messieurs, si vous vous demandez comment ne pas être un trop mauvais père, commencez par ne pas vous barrer. Mesdames, quand vous rechercher un géniteur aux futures prunelles de vos yeux, choisissez en un qui ne semble pas prêt à se carapater à la moindre anicroche. C’est la base de la base. Une fois qu’elle sera assurée, vous pourrez commencer à vous en vouloir parce que vous pensez avoir traumatisé boudchou en le regardant de travers ou parce que d’après le test du magazine crétin de votre femme vous ne cochez pas les « 10 signes qui montrent que votre enfant va devenir une star de la téléréalité ».

Il faut se rendre à l’évidence, il y a peu de raisons pour que votre gamin soit exceptionnel (seuls les miens le sont), mais votre absence en tant que père sera un boulet permanent dans la vie d’un enfant qui n’a pas demandé à naitre.

En résumé, comme le disait Beaudoin IV de Jérusalem qui n’était pas le dernier pour la rigolade, fais ce que dois et advienne que pourra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *