Faire du sport enceinte et après l’accouchement

Sport enceinte et après la grossesse

Avant ma grossesse, j’étais plutôt sportive. Avec Monsieur C., nous faisions au moins 30mn de sport par jour (du basique : abdos, cardio, kettlebell), et allions courir deux fois par semaine. Et puis, j’ai su qu’une petite toupie creusait son nid dans mon ventre. Et j’ai tout arrêté, du jour au lendemain. Pas question pour moi de faire du sport enceinte! Et si j’expulsais mon bébé malgré moi lors d’une série de squats endiablée? Trop d’angoisse.

 

Comment j’ai repris peu à peu le sport enceinte?

Les sacro-saints trois premiers mois passés, je me suis sentie un peu plus à l’aise pour refaire de l’exercice. En effet, avant cette date et la fameuse « première écho », j’avais l’impression que le simple fait d’éternuer pouvait nuire à mon bébé. Et puis petit à petit, en sentant le bébé bouger, en voyant que la grossesse se déroulait à la perfection, je me suis sentie enfin en confiance pour faire du sport enceinte.

Et j’ai découvert la super chaîne Youtube d’Amy, qui propose des vidéos fitness de moins de 30mn spécifiquement pour les femmes enceintes! Sans aucun équipement, avec des exercices doux, très adaptés pour les futures mamans à gros ventre. J’ai fait tout mon sport enceinte en suivant ces vidéos.

J’ai arrêté au milieu du 7ème mois parce que je commencais à avoir un peu mal au dos. Le moment était venu de s’adonner au stretching et au « yoga » plutôt qu’au sport pur et dur.

 

Legging de grossesse gris chiné
Legging de grossesse gris chiné, idéal pour faire du sport enceinte.

 

En matière de stretching et de yoga, j’ai également suivi des vidéos sur Youtube : ici ou encore . Ces exercices de fin de grossesse, même s’ils n’ont pas vraiment aidé mon bébé à quitter durablement sa position en siège, m’ont fait un bien fou au dos. Et c’est déjà ça!

 

Après la grossesse : quel sport pour les jeunes mamans?

Une fois l’accouchement passé, je dois avouer que le sport n’était plus du tout ma priorité. Je n’en avais ni l’envie, ni l’énergie, ni le temps. Et accessoirement, avec la césarienne, je n’avais de toute manière pas le droit de faire le moindre exercice pendant 1 mois. Une fois que bébé Riri m’a laissée un peu souffler, que la cicatrice me faisait moins mal, et que je me suis sentie bien dans mon nouveau rôle de maman, la reprise du sport s’est imposée d’elle-même.

Je situe ce moment environ 7 semaines après l’accouchement. J’ai commencé à lorgner sur les petites haltères que Monsieur C. avait acheté spécialement pour moi pendant la grossesse (pour mon sport enceinte) mais que je n’avais jamais utilisées. 1,5kg chacune, le poids d’une bouteille d’eau, c’était exactement ce qu’il fallait pour se remuscler en douceur. Donc, direction une nouvelle fois la chaîne d’Amy, qui a également fait beaucoup de vidéo pour le sport post-natal. J’ai démarré avec cette vidéo de 30mn, puis j’ai enchaîné avec d’autres du même style. Cela a grandement accéléré ma récupération après l’accouchement, et j’ai également eu un regain d’énergie en reprenant le sport. Réellement, j’ai ressenti comme un coup de fouet après chaque séance, malgré les nuits entrecoupées et la fatigue post-opératoire.

 

C’est tout bénef’!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *