Mon accouchement à la clinique de la Muette

Clinique de la Muette maternité

Sans vouloir aucunement faire de la publicité gratuite pour cet établissement, j’avais envie de partager avec vous mon expérience à la clinique de la Muette. Parce qu’à l’été dernier, lorsque je voyais mon terme approcher et que je cherchais quelques informations rassurantes sur le net,  je n’avais rien trouvé de probant. Et je me dis que bon nombre de futures mamans aimeraient comme moi en savoir un peu plus sur la manière dont les choses vont se dérouler!

Déjà : pourquoi aller spécialement accoucher à la clinique de la Muette?

Car oui, c’est une clinique qui a fort mauvaise presse. Des taux de césarienne et de péridurale parmi les plus élevés de France, et un arrière-goût bling-bling un peu écoeurant :clinique des stars autoproclamée, où ont accouché, entre autres, Carla Bruni et Rachida Dati.

Dans mon cas, je ne me suis pas vraiment posé la question. Mon gynécologue-obstétricien n’exerce qu’à la clinique de la Muette, et au moment de m’inscrire quelque part je ne m’imaginais pas une seule seconde accoucher sans lui. Bon, c’était avant de réaliser que mon terme était au plein milieu du mois d’août. Donc avec toutes les chances pour qu’il soit en vacances. Ce qui s’est évidemment produit. En plus de ça, plusieurs de mes collègues m’avaient vanté les mérites de la clinique de la Muette : le fait de rester plusieurs jours, dans une chambre particulière, avec un personnel aux petits soins, une nurserie qui garde le bébé les premières nuits, …

Autant d’avantages extrêmement séduisants pour une « primi » un peu paumée. Donc, sans coup férir, je suis passée outre le devis salé joint aux brochures d’information (1200€ pour la chambre + 840€ pour l’anesthésiste et le pédiatre + la surprise du chef pour l’obstétricien), et j’ai complété et renvoyé le formulaire d’inscription.

 

La préparation à la naissance à la clinique de la Muette

Honnêtement : rien à redire. Ils sont au top. Les consultations de suivi mensuelles sont effectuées au cabinet de votre obstétricien référent. Donc si tout se passe bien, vous ne mettrez pas un pied à la clinique avant votre 8ème mois de grossesse. En ce qui me concerne, j’ai foulé le sol de la clinique de la Muette pour la première fois en allant assister à mon 1er cours de préparation à l’accouchement. Et je n’ai croisé aucune star : déception.

D’ailleurs, en matière de cours de préparation à l’accouchement, le catalogue est bien fourni, et parfaitement marketé pour le coeur de cible (parisiennes 16ème arrondissement). Sont proposés évidemment les classiques : visite de la maternité, quand venir, déroulement de l’accouchement, puériculture, allaitement, suite de couches, … Mais aussi des choses plus exotiques : yoga, automassage, acupuncture, hypnose, haptonomie, pilates, thalasso bébé, chanter pour son bébé, portage, … Je n’ai assisté qu’aux cours de base, qui étaient tous menés d’une main de maître par les sages-femmes de la clinique : très instructifs et denses, j’en suis sortie ravie à chaque fois.

Et avec le papa, nous sommes allés à un atelier « Secourisme », gratuit, animé par un pompier de Paris dans les locaux de la clinique de la Muette. C’est un must pour celles et ceux qui n’ont jamais fait de secourisme. On y apprend un tas de choses sur la manière de sécuriser sa maison ou son appartement.

 

Protection porte/tiroir pour bébé
Protection porte/tiroir pour bébé

 

Le suivi pré-natal à la clinique de la Muette

Le suivi tout au long de la grossesse ayant été fait par mon médecin dans son cabinet,je n’ai découvert les charmes du sous-sol (salle de naissance) de la clinique de Muette que très tardivement. A l’occasion d’une sombre histoire de poche des eaux peut-être légèrement fendillée. Plus de peur que de mal finalement. Donc nous sommes arrivés à 23h là-bas, à la fois un peu paniqués et excités, avec Monsieur C. qui était très soûl (« t’aurais pas pu me dire ça avant que je finisse la bouteille de rhum? »). La prise en charge par les sages-femmes a été exemplaire. Elles se sont montrées extrêmement rassurantes, ont fait tous les examens nécessaires, et ont même joint mon obstétricienà 2h du matin pour lui faire part de ma venue et du fait que tout semblait normal. Service ultra premium!

Par la suite, j’y suis retournée pas mal de fois, pour faire des monitorings. La norme semble être de faire un monitoring par semaine à partir de 8 mois, puis deux par semaine le dernier mois : super pro.

 

Le jour A comme Accouchement à la clinique de la Muette

J’ai vécu ce jour pour ainsi dire deux fois, pour des raisons assez spéciales. Ma petite toupie était en siège depuis le début de la grosesse, ce qui signifie césarienne obligatoire à la clinique de la Muette. Et le jour de la césarienne programmée, après ma douche à la Bétadine et ma descente au bloc, juste avant d’ouvrir, au moment de l’échographie de contrôle : hop, elle s’était retournée! Donc nous sommes retournés à la maison. Et quand je suis retournée à la clinique quelques jours après pour le monitoring de routine, elle était à nouveau en siège! Donc césarienne quasi en urgence. Avec un obstétricien que je ne connaissais pas : pas top. D’ailleurs j’ai pleuré à chaudes larmes. La faute aux hormones. Et à la peur aussi, un peu.

Malgré mes craintes, tout s’est extrêmement bien passé. C’est une intervention très rapide. Le papa peut assister et vous tenir la main pendant que des gens en blouse bleue s’affairent autour de votre ventre géant. Seule ombre au tableau : l’anesthésiste y a été un peu fort sur le dosage des morphiniques. Donc j’ai eu la nausée pendant toute la durée de l’intervention, et pendant toute la nuit qui a suivi. Et puis à un moment, l’instant magique : votre bébé est sorti et vous l’entendez crier. Je pense que c’est la chose la plus émouvante qui me soit arrivée. Et je ne pouvais même pas pleurer à cause de mes poumons anesthésiés.

Le papa suit le bébé dans une petite salle où ils vont le peser, le tester et l’habiller. Et la maman se fait recoudre. Et enfin vous pourrez rejoindre votre bébé! La puéricultrice pose le bébé sur le ventre de sa maman, et c’est parti pour une petite « tétée de bienvenue » ! Bon, là, normalement tout le monde est sur un nuage. C’est clairement le moment le plus intense de votre vie. C’est génial.

 

Les suites de couche à la clinique de la Muette

Quelques heures après l’accouchement, vous pouvez remonter avec votre bébé dans votre chambre. Il n’y a que des chambres particulières à la clinique de la Muette. Elles sont très petites, mais de toute manière je ne vous conseille pas de tenir salon : vous serez épuisée! Après une césarienne, la durée du séjour est de 5 nuits (4 pour un accouchement par voie basse).

Et tout de suite, les 300€/nuit se justifient : des petits échantillons beauté vous attendent dans la chambre. Le personnel est aux petits soins. Puéricultrices et sages-femmes, tout le monde est adorable et bienveillant. Vous pouvez laisser votre bébé à la nurserie les premières nuits pour récupérer. Je n’en ai pas trop profité du fait de l’allaitement, mais croyez-moi c’est un énorme plus. Les repas et collations sont très moyens, mais plutôt copieux. Vous pouvez bénéficier des conseils des puéricultrices et des sages-femmes en ce qui concerne l’allaitement, le bain, le change, etc… Elles sont très disponibles. Sincèrement, j’ai passé un séjour très agréable, c’était une excellente transition avant de revenir à la maison reboostée et en confiance!

En conclusion : si c’était à refaire, j’y retournerai. Et quand ce sera à refaire, j’y retournerai aussi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *